Tintin et les spéculoos…


novembre 5th, 2014

IMG_6113

Hergé contaminé lui aussi ?


mars 20th, 2009

Châtelaine, Châtelain,
Faussaire, Fossé,
Félicie, Aussi,
Blanche, Henri,
Fiston,
Mon amour,

Lecteurs chéris !

Pierre tu as la botte ?

Qu’est que mam’selle Cécile avait bien pu découvrir pour que cela nécessite une suite à cet article ? (C’est vrai ça, qu’est ce que … ?) Cécile a découvert des documents secrets !!! ( si je vous jure ) des documents enfuis dans une collection privée, des documents qui auraient dû disparaître, en fait ces documents n’existent pas ! Ces documents ont étés détruits !
Mais c’est sans compter sur la nature humaine et sa cupidité.
Il y a quarante ans, la nuit tombe et un épais brouillard s’installe dans les fossés du château de Caylus.
Une ombre piétine dans la boue son visage est dissimulé par un grand chapeau à plumes, elle semble attendre quelque chose (ridicule !)
Bientôt une autre silhouette la rejoint (avec le même chapeau ridicule) et c’est là que les dessins sont échangés contre une fortune ! Puis les deux hommes disparaissent dans la nuit, les dessins, les chapeaux ridicules et Félicie aussi.


Et sans mam’ selle Cécile nous ignorerions tout de leur existence !

tintin-micow.jpg

Il est clair maintenant qu’Hergé a été contaminé lui aussi ! Qu’il a eu sa période Bovine comme Picasso, Magritte, Munch, Da Vinci et bien d’autres encore.
Avons-nous échappé aux  « Aventures de Tintin et The Vache  » au  » secret de la  Licow  » ?

 licorne.jpg

Était-ce à ce point honteux  » qu’il fallait  » détruire ces œuvres ?
Quel est le deal entre ces artistes et The Vache ?
Y’aurait il un pacte inavouable dont il faut effacer les traces ?

Certes une étape vient d’être franchie dans l’enquête sur les origines de The Vache, mais celle-ci obscurci encore notre compréhension !

Je n’y comprends plus rien (mais ai-je déjà compris quelque chose ?) The Vache nous rend chèvre, pas vrai Milou !?

Je vais me faire un sorbet d’aspirine, je vous invite mon colonel, Félicie aussi !

Partager

Le « Chateau fort » de Moulinsart !


mars 14th, 2009

Titinne, Tintin,
Bianca, Tryphon,
Duponne, Dupond,
Fiston,
Mon Amour,

Lecteurs Chéris!

Pierre les oranges sont cuites !

Par une belle journée printanière je me promenais, allant au hasard empruntant des routes de campagne.
Les oiseaux chantaient, les moutons baillaient, les fermiers grommelaient, les taureaux … y allaient et les grillons grillonnaient …

Au détour d’un sous bois, je longeais un mur qui délimitait une riche propriété, plus loin un immense portail en fer forgé interdisait l’entrée.
Un blason arborait les armoiries de la  » maison  » et en relief  il était inscrit  » château de Moulinsart  » !
A travers la grille on pouvait voir une longue allée qui menait au château, la propriété était très bien entretenue, dans les jardins des promeneur erraient ça et là esseulés …
On pouvait reconnaître Tryphon qui tournait avec le soleil, Bianca qui rossignolait, Haddock qui buvait, les Dupond qui étaient tout seuls et assis sur un banc un petit journaliste se disait  » à mon âge les femmes c’est tintin  » !
Tout ce petit monde était entouré par des femmes en blouses blanches, elles mêmes encadrées par des hommes en uniforme armés jusqu’aux dents qui arpentaient la propriété quatre par quatre. Sans parler des snipers dans leurs miradors de la meute de chiens policiers plus six cent quatorze caméras de surveillance.

Tintinophiles, rassurez vous, Moulinsard est bien gardé !

Ole Ahlberg peintre danois en sait quelque chose, il a été poursuivi pour plagiat par Moulinsart la société qui gère les intérêts de Fanny Rodwell, héritière d’Hergé.
Mais un arrêt récent de la cour d’appel de Bruxelles contraint les ayant droits à ne pas poursuivre les peintures  » parodiées  » de l’artiste danois .

Plagia ou parodie, telle est la question ?

Depuis la nuit des temps les artistes se sont inspirés de leurs pères en les parodiant, en réinterprétant des œuvres connues ! On a même consacré une exposition entière à Picasso où il revisitait à sa manière les grands maîtres de la peinture !

Et comme pour en rajouter une  » couche  » mam’selle Cécile a découvert ces images.

tintin3.jpg

(Mam’selle Cécile qui n’est pas une parodie de mam’sell Antoine dans la lessiveuse de Djakarta, je vous le rappelle !)

Le tout est de savoir qui a commencé ?
Ole Ahlberg ou Hergé … là, c’est facile, l’un a besoin de l’autre pour parodier !
Mais alors, que fait The Vache ici ?
Ole Ahlberg parodie t-il la The Vache d’ R.G. ?
Et si c’est le cas qui Remi a t il parodié  ?
Si George Her parodie The Vache et est parodié à son tour par Ole Ahlberg qui est vraiment parodié dans cette histoire ? Qui sont les ayant-droits  ?
The Vache nous entraîne dans une affaire inextricable comme à son habitude.
Peut-on imaginer que George Rémi ait rencontré The Vache avant Ole Ahlberg  ?

Là, notre ténor de l’informatique (qui n’est pas une parodie de Mam’selle Lucie dans les soubrettes du roi Lyre) a peut-être une réponse .
Mais cela nous le verrons dans  le prochain article …. ( hé hé … )


Mon colonel, vous qui êtes la parodie d’une célèbre boisson anisée, avez vous pu recueillir les confidences de mon Capitaine ou de tout autre témoin haddock  ?

Partager

Dans la jungle, terrible jungle…


février 16th, 2008

Encore une nuit mouvementée où les vaches défilent dans un chaos indescriptible.

reves.jpg

Sorti de ma torpeur, hagard, trempé de sueur. Je cherche un peu de fraicheur, ce qui me vient à l’esprit instantanément  » deux boules vanille, pistache me feraient le plus grand bien ! » Il me faut quelques minutes pour reprendre mes esprits.
Les images de mon cauchemar me reviennent peu à peu…

Poursuivis par une peuplade d’anthropophages dans une cordillère inconnue, nous gravissons successivement trois cols pour échapper à nos poursuivants. Enfin la nuit venue nous dressons notre campement dans une vallée. Il nous faut reprendre des forces à tout prix.

Nous sommes à la recherche du grand Eldoradothevache, une expédition improvisée il y a cinq jours seulement.
La découverte de cette carte jaunie dans le grenier de tante Zaza…. « oui la femme de l’oncle Victor frère de Joseph …Enfin bon ! » nous a décidé définitivement.

Après une courte nuit bien méritée, une nouvelle aube se lève sur la vallée.
Et là devant nous L’arbre à Vache ! La carte disait vrai ! Pour l’expédition c’est l’euphorie générale, nous nous congratulons mutuellement « qu’est-ce qu’on est bons etc.. ».

varbrache.jpg

 

Très vite le camp est replié et nous nous enfonçons dans la jungle…ho wim boé…ho wim boé…

Je passerai sur les trois semaines de progression difficiles dans ce biotope hostile, mètre après mètre, centimètre après centimètre, millimètre après millimètre…hein !…oui d’accord !
Nous avons très vite compris que nos tronçonneuses électriques nous seraient d’une utilité très aléatoire,  » bordel qui a eu cette idée à la con !  » si ce n’est qu’une fois débarrassés d’elles nous avancions beaucoup plus vite.

Les signes se font plus précis accrochés dans les arbres,

dans-la-jungle.jpg

des effigies faites de branchages nous confirment que nous sommes sur la bonne voie.

dans-la-jungle-2.jpg

Je ne m’étendrai pas sur les six semaines passées dans les marécages et de l’imbécile qui transportait un stock de bombes aérosol anti-moustiques. On l’a noyé ! et noyer un mec avec des bombonnes aérosol c’est pas simple, je vous dis pas !

Puis nous rencontrâmes ce peuple qui n’avait jamais encore rencontré l’homme blanc, très charmants ces gens là, si ce n’est cette manie déplorable qu’ils avaient de nous palper pour un oui pour un non avec cette expression débile dans le regard, passant leur langue entre les lèvres.

Au milieu du village juché sur un totem le fétiche à tête de vache !
 » Tiens j’ai déjà vu ça quelque part … »

loreille-cassee.jpg

nous touchions au but.

Le Roi du peuple Pppphhhff …  » oui c’est comme ça c’est pas moi qui l’ai inventé. » nous fit comprendre en langue pppphhhhff que nous étions tous invités à un grand repas organisé en notre honneur.
(Pour les minutieux maniaco-dépressifs…oui nous avions un interprète de dialecte « pppphhhff  » enfin c’est ce qu’il disait ; pphhff par ici ppphhhff par là, gonflant le gars !)
C’est la pointe d’une sagaie entre les omoplates que nous fûmes escortés diplomatiquement mais très fermement jusqu’au lieu du grand festin ! hoo wim boé….hoo wim boé…

qeen-cow-1.jpg

Haa ils savaient y faire ces autochtones, des chants, des flambeaux et il allait y avoir une grande bouffe. Nous arrivâmes sur les lieux des réjouissances, une grande falaise illuminée par des milliers de torches et dans une faille au centre, une porte gigantesque,

qeen-cow-2.jpg

The Vache !

qeen-cow-3.jpg

Nous allions entrer dans le domaine de Queen Cow ! Hoo wwwimm boé….Hoo wimm..bbboooééé….Hôôôô Wimmm Bôééé…. putain fait trop chaud ! tiens…une glace deux boules vanille pistache me feraient le plus grand bien!

Et me v’la assis dans mon lit comme un co… Dans la jungle, terrible jungle….Le lion est mort ce soir….Ho wim boé..Ho wim boé..
y’a comme un truc qui coince…

Partager