Bankstreet …


avril 9th, 2014

tagg2

Au pied du mur !


juin 16th, 2011

Ma Malle, Mon Mâle,
Augustine, Augustin,
Sauteuse, Sauteur,
Ma Mer du Nord, Mes neurones,
Ma banalité, Mon truc,
Ma Connerie, Mon Mur,
Elle, El,

…., Fiston,
Mon Amour,

Lecteurs Chéris,

Ainsi Pierre , ainsi soit-il …

Lui disais-je !

– Je pourrais vous parler de Sauter ou de se faire Sauter ou vous parler de malles, ça je le ferais sans malles ! Mais tout ça n’évoquerait rien pour vous, je m’en rends bien compte…
Il avait pas moufté d’un pouce, il n’en avait vraisemblablement rien à battre.
Et quand je dis  » lui  » vous devez comprendre Augustin et vous comprenez Presler.  Olé ! (je sais ce n’était pas nécessaire, mais j’avais envie, là !)

Augustin Presler m’écoutait, comme on écoute sans l’entendre de la musique dans un ascenseur, autant vous dire que j’avais l’impression de faire du vent à de la mer du nord par douze beaufort, vous voyez le tableau ! Non… ? Peut-être pas en effet…
Mais il était urgent que je l’interrompe, il me parlait sans discontinuité depuis deux heures trente huit minutes et quarante secondes. J’étais saoul, ivre de paroles dit-on dans ces cas-là !
Oui et ce cas-là est là devant moi, si !

– Stop, stop ! lui dis-je, une petite pause, une trêve, une respiration, SVP m’sieur l’Auguste, m’sieur le Presler. Pour ma raison, pour ma santé psychique, pour la paix des neurones laissez-moi vous raconter des banalités confondantes, vous relater quelques conneries affligeantes, des trucs qui vous liquéfient la cervelle un peu comme des vacances.
– Allez, oublions les phrases, les mots, je vais japper, bramer ou hennir… Oui, c’est ça  beugler…  Non, non je vais meugler. Voilà, je vais meuuuggler !

Et je me mis à m … si !

– Mhheuuuuuu… !
-Mhhheeuuuuu… !

L’effet sur les clients du restaurant, fut… Comment dire ?

peintre.jpg

Imaginez cette femme en  arrêt sur image avec une feuille d’épinard qui dépasse de ses lèvres, le mec à côté, déglutit un point d’interrogation mal enfoncé dans ses certitudes, ce couple plus loin, qui se met à régurgiter de concert … Si, foi de veau !
Il y avait comme un trouble « général  » perceptible.
Comme qui dirait, j’avais touché un truc. Un peu comme si j’avais touché le cerveau reptilien de ces gens-là, si je vous assure.

Par contre cela n’eut aucun impact sur le Persler, aucun !
Il me regardait avec insistance, à ses yeux je devais être un cas  » intéressant  » ni plus ni moins.
Le restaurant était bondé à cette heure et me croirez-vous si je vous dis qu’à ce moment précis,  je fus envahi par une immense solitude… Mais  si, mais si !

En rentrant, Mon Colonel me fit remarquer qu’il était très inconvenant de meugler dans un restaurant à une heure de grande affluence.
Je dois bien reconnaître que cela ne m’a pas aidé, je suis allé me coucher…

 

Mais attendez, je vous raconte la suite dans le prochain article !

Partager

Le surréalisme, c’est moi !


juin 13th, 2011

– Ceux qui ne veulent imiter personne ne créent jamais rien  !

dalilili.jpg


– L’activité paranoïaque critique est une force organisatrice et productrice de hasard objectif.
– Il y a toujours un moment dans leur vie où les gens s’aperçoivent qu’ils m’adorent, si 
!


Extrait de : Journal d’un génie.



Partager

Qu’à la fin elle s’abyme !


mars 25th, 2011

Tant va  la … Cliquez sur Abîme, si !

abbbimme.jpg

Et s’il abîme l’abîme, c’est l’abysme !

Partager

Prémonition de la Guerre Civile !


mars 10th, 2011


Ceci est une construction molle avec des haricots bouillis !

Vous voulez en savoir plus ?

Cliquez sur le lien en bleu : Guerre Civile , si !

guerre-civile.jpg

Ça c’est un truc qui change une vie !

 

 

Partager

Who are you ?


novembre 4th, 2010

Well, who are you?  Who are you? Who, who, who, who?
I really wanna know. Who are you? Who, who, who, who?

rubens_091.JPG

Tell me, who are you? Who are you? Who, who, who, who?
‘Cause I really wanna know. Who are you? Who, who, who, who?

Partager