C’est à la Chasse !


mai 19th, 2016

Mes Dames, Messieurs,
Mes Demoiselles, Mes p’tits Gars,
Voisines, Voisins,
Tartempionne, Lambda,
Vous, Vous,
Toi, Toi,
Fiston,
Mon Amour,
Lecteurs chéris,

Pierre, c’est à la Chasse !

Cette exposition se fera à la Chasse Etterbeek en vérité je vous le dis, voilà c’est fait c’est dit… En vérité.
Du 27 août au 10 septembre dans le magnifique complexe du Albert Hall dans la très extraordinaire salle de bal Roseland.
C’est en effet un privilège de pouvoir exposer dans ce bâtiment de style Art déco construit en 1931-1932 par l’architecte Arthur Meuleman.  https://fr.wikipedia.org/wiki/Complexe_Albert_Hall

Albert Hall2

Cette fois encore, The Vache vous prépare de nombreuses surprises. Cette exposition sera beaucoup plus aboutie que les deux précédentes, il faut un temps de rodage comme on dit…
L’exposition va se dérouler sur une quinzaine de jours, vous pourrez vous organiser pour venir la voir au moment qu’il vous convient et la recommander à vos proches et faire fonctionner le bouche-à-oreille.
À vos agendas, prenez note et bloquez une date à votre convenance.
J’aurai l’occasion de vous le rappeler sur les réseaux sociaux, abonnez-vous pour être avertis et temps et en heure.
Sur : http://www.thevache.net/ Facebook / Twitter / Instagram /Linkedin
Faites du bruiiiiiiiiit
Je vous remercie d’avance toutes et tous pour votre soutien, et vous donne rendez-vous dès le 27 août au Albert Hall chaussée de Wavre 649-651.
Mon colonel me dit :
Les deux vitraux (article du 19 avril) représentaient Charlie Chaplin et Virginia Cherrill plus The Vache… si si regardez bien, dans Les Lumières de la ville et sont dans le hall d’entrée de la salle Albert.
Merci Mon Colonel, nous vous sommes reconnaissants de cette précision… si vraiment, vraiment.

Au nom de JAMES NEWEL ÖSTERBERG JR …


juillet 21st, 2012

Georgette retrouve Tatius …


janvier 24th, 2012

La semaine dernière mademoiselle Georgette nous faisait un exposé très concluant sur la disparition de Tatius dans une peintographie attribuée pour une part à Pierre Louis David et à un illustre inconnu pour l’autre part.
Mais laissons Mademoiselle Georgette poursuivre son développement.

Mademoiselle Georgette :

Tatius qui dans le tableau original de David se tenait à la droite d’Hersilie et à la gauche de Romulus, lui-même à la gauche d’Hersilie et de Tatius qui se trouvait côté cour à la Chasse.  Et non pas, la chasse à courre (c’est vrai quoi, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit…) dans son jardin, évidemment non !
Parce qu’à jardin y’a Romulus qui est toujours à la Chasse avec son javelot et pas à la chasse en étant à court de javelot.
Résumons : Romulus chasse Tatius à cour à la Chasse côté jardin, c’est clair non ? Si !
Mais dans la démonstration nous l’avons vu, Tatius n’est pas à cour ni même à jardin et pas non plus à la Chasse (quoi que certain milieux autorisés n’excluent pas qu’il puisse être parti à la chasse, ce qui expliquerait pourquoi il n’est pas à la Chasse, bon dieu mais c’est bien sûr !) et pourrait être rue Guillaume avec une nana qui s’en prend à ses échasses.
Mais entre-temps la Guillaume est devenue la Léopold alors que David lui n’est plus.
Tatius porte toujours son bouclier là, derrière la Monnaie et pas le porte-monnaie de Tatius qui est derrière le bouclier de Léopold, mheuu non, qui a dit ça ?

tatius2.JPG   411px-maison_de_jacques-louis_david_bruxelles.JPG

Quand je dis la Monnaie c’est le théâtre, derrière c’est la rue Léopold précédemment Guillaume qu’elle s’appelait cette rue-là, au moins jusqu’en dix-huit cent vingt-cinq date à laquelle David qui habitait au sept s’éteint.
Phhff, y’en a qui font encore les malins. Non c’est pas le sept qui s’est éteint c’est David en dix-huit cent vingt-cinq rue Guillaume qui deviendra Léopold en trente et un là derrière le théâtre dans cette maison sans cour ni jardin très loin de la Chasse.
Et que venait faire David à Bruxelles me direz-vous (si, vous allez le dire !) ?
David chassé par la restauration vient se réfugier en Belgique où il finira ses jours rue Guillaume je vous l’ai déjà dit.

david_-_rue_leopold_-_plaque_2.JPG

Merci mademoiselle Georgette pour cette magnifique page historique de Bruxelles.
Merci pour ces éclaircissements bien nécessaires pour notre compréhension.

Pour conclure tirons la chasse sur cet article et comme dit Mon Colonel : UBI BENE, IBI PATRIA ou quand la restauration n’est pas bonne, vaut mieux se tirer ( à la Chasse) !

Le titre de cet article n’est pas le même que celui de l’article qui était ici avant lui !


janvier 15th, 2012

Hersilie, Romulus,
Cécile, Tatius,
Georgette, Guillaume,
Les Sabines, Les Sabins,
Miss Meredith, Un Marchand De Mousse De Lait,
Augustine, Augustin,
Chérie, Louis,
La Chasse, Pythagore,
Lulu, Fiston,
La Fille de Tatius,

Lecteurs chéris,

Pierre c’est la faute à la composition

Certains d’entre vous m’ont fait savoir que les derniers articles sur The Vache point net étaient à l’évidence fortement influencés par les théories d’Augustin Presler.
Certes, Augustin nous a beaucoup aidés ces derniers mois en nous apportant sa vision.  Le fruit de ses nombreuses années de recherches focalisées sur la signification mathématique et sociologique de The Vache face à l’humanité et surtout le sens et la portée que celle-ci a sur la destinée et le devenir de ce monde !  Mais croyez bien que nous faisons toujours le nécessaire afin de vérifier ses sources avant de les publier (c’est vrai quoi, on va pas publier des conneries quand même !), sachez lecteurs chéris que The Vache point net se refuse formellement à divulguer des infos qui ne sont pas avérées, si !

sabines5p.JPG    sabines7p.JPG

Mais cette fois les choses sont un peu différentes, l’article qui devançait celui-ci : David habitait rue Guillaume pas Léopold ! Est un article qui a été instigué par Mam’selle Cécile et développé par Mademoiselle Georgette (oui, enfin c’est ce qu’elle va tenter de faire là, ici, maintenant. Minute quoi ! ).

Mademoiselle Georgette :
– Je reviendrai sur le titre (le titre de l’article précédent bien sûr) un peu plus tard, parlons maintenant du sujet !
Le propos de cette image qui est semble-t-il, une transposition d’une œuvre du peintre français Jacques Louis David 1748 – 1825 , chef de file de l’École néoclassique.
Cette œuvre n’est autre que le très célèbre : Les Sabines ou L’intervention des Sabines. Si, puisque je vous le dis !
Le sujet ne représente pas  » L’enlèvement des Sabines » par les romains, sujet déjà abordé de nombreuses fois par d’autres peintres, non.   Mais un événement survenu trois ans plus tard, quand les Sabines arrêtent le combat entre les Sabins menés par Tatius et les Romains conduits par Romulus. Hersilie, au centre de la toile les bras tendus, s’interpose entre son époux Romulus à droite, qui s’apprête à lancer son javelot contre Tatius le père d’Hersilie, qui se protège avec son bouclier.

C’est là que je vous interpelle au fond de votre vous-même en dedans et comme l’a très judicieusement fait remarquer Mon Colonel  » Mais où est donc passé Tatius ? « , qu’il disait (Mon Colonel) lors de l’article précédent qui est passé derrière celui-ci qui est maintenant devant et que vous lisez là now.
Mais où est donc passé Tatius, nom dijuu !

Cher lecteur, en vérité je vous le dis, j’ai l’explication, si (comme dirait Q.I.) !

C’est la faute à la composition !
C’est la faute aux caténaires !
C’est la faute au tram !
C’est la faute aux mathématiques !
C’est la faute à la seconde restauration !
C’est la faute à The Vache !

sabines6p.JPG    sabines9p.JPG

Si nous appliquons à la lettre quelques-unes des règles de la composition de la peinture au dix-huitième, nous constatons que The Vache en est le centre, la clé de voûte, le point d’équilibre, le ciment de cette peintographie.
Dans cette conjonction, il n’y a plus de place pour Tatius à la Chasse. ( La Chasse : Etterbeek Bruxelles Belgique )
Et comme le disait mon grand-père  » qui va à la Chasse perd sa place  » ! Comme ça c’est fait.
Tatius a disparu, avec un marchand de mousse de lait Italien sur la ligne du tram quatre-vingt-un. Selon mes renseignements il est fort à parier qu’ils voyagent sans titre de transport !

Mais nous avons encore été plus loin, ce tableau répond aussi à la règle du nombre d’or Φ, celui-ci aurait été transmis de la bouche de Pythagore lui-même et défini comme un secret universel et immuable !

sabines10p.JPG     sabines11p.JPG

Je vous entends, la question vous brûle les lèvres !
– Et il est où alors, le Tatius ?

C’est une très bonne question je dois bien l’avouer, comme question, cette question-là. C’est là que la suite de cet article va vous étonner (si).
Mais ce sera pour le suivant (article j’entends) qui va suivre celui-ci qui lui, deviendra le précédent de cet autre qui va venir, après maintenant …

Donc à suivre…

David habitait rue Guillaume pas Léopold !


janvier 11th, 2012

 sabines4.JPG

« UBI BENE, IBI PATRIA »

Mon Colonel :   – Mais où est donc passé Tatius ?