Élisabeth Amélie Eugénie de Wittelsbach …


septembre 18th, 2010

Gudrun, Karl,
Frida, Siegfried,
Ida, Friedrich,
Elke, Ulrich,
Fiston,

Lecteurs Chéris,

Mes dames, mes demoiselles, messieurs, Pierre.

Les révélations que je vais vous faire aujourd’hui vont à jamais bouleverser votre vision du monde, ainsi que celle que vous vous faisiez de l’être humain en général, pas moins !
Elles m’ont moi-même profondément affecté, je suis encore sous le choc !
Depuis février 2008 votre site préféré The Vache point net, ben oui il n’y en a pas d’autres que je sache. Votre site préféré disais-je, vous entraîne à travers le temps et l’espace, en tous lieux, à tout instant dans l’univers connu et inconnu… si !

Souvenez-vous, tout a commencé comme ceci :

– Un soir dans un troquet populeux… je passais quelques heures à consommer mon anonymat.
– Puis au moment de m’extraire j’enfilai ma veste et là dans le miroir… à la craie. La Marque !

– Depuis, ma vie est devenue un tourment !
– Ma pauvre vie paisible et dénuée d’intérêt est devenue inquiétude permanente.
– Le canular s’est reproduit dans d’autres endroits et jamais personne ne s’est manifesté ni n’a feint de se moquer de moi.
– J’étais devenu la cible d’un… de ?
– Le mystère restait entier, la cible de qui ?

Aujourd’hui les choses sont différentes et il m’aura fallu deux ans pour élucider ce mystère.
Ho, cela n’a pas été facile à admettre je l’avoue, mais maintenant je peux vous le dire : mes dames, mes demoiselles, messieurs nous avons été manipulés, j’ai, j’ai été manipulé !
Oui, j’ai été roulé dans la farine, la maïzena, le tapioca, le manioc, la sciure, dans les plumes, trompé, berné, dupé, leurré pour tout dire mystifié !

Et je connais le nom du mystificateur, si, si !
Oui je connais l’ignoble canaille qui m’a joué ce tour pendable, je sais qui est cet immonde faquin, j’ai le nom de cette vermine, là dans le dossier qui sur mon bureau…

Mais ça je vous le raconterai dans le prochain article… Comment ça  » ha non ! « .

19004.JPG

Non mon colonel, le mystificateur, n’est pas Sissi !
Oui ok, à la santé de Élisabeth Amélie Eugénie de Wittelsbach, j’ai bien compris…

Partager


3 Responses to “Élisabeth Amélie Eugénie de Wittelsbach …”

  1. Ludwig von Das Kuh on septembre 18, 2010 18:29

    Ach, lé chents de Wittelsbach ont touchours aimé de se mettre la choucroute sur la tête !!!
    Ici, gross sauerkraut au boeuf !!!
    Si, si, ja, ja, ja !!!

  2. Marcow on septembre 19, 2010 10:26

    Le masque tombe enfin: the Vache ne serait qu’une mystificatrice avec des dessous peu reluisants en forme de tenture cachant sans doute des pattes de poulpe (si on se fie à la taille de la dite tenture). Honnissons encore le bovin félon.
    Quant à QI, ils est mûr pour écrire la suite de « Plus belle la vie » (ses rebondissements sont à peine soutenables).

  3. Luigi Luccheni on septembre 19, 2010 16:33

    Mais où est donc passée ma lime ?

Comments are closed.